Comment bouturer un rosier ?

Il existe 2 façons de multiplier ses plantes : le greffage et le bouturage.

Le bouturage étant beaucoup plus simple, est à la portée de tout le monde.

Il consiste à prélever une petite partie de la plante que l’on va mettre dans la terre pour donner naissance à une nouvelle plante avec les caractères exacts de la 1ère.

Quand et comment bouturer ses rosiers ?

Les rosiers peuvent être bouturés à deux saisons, l’hiver et l’été.

En hiver le bouturage se fait en aération alors qu’en été, c’est en étouffée qu’il s’effectue afin d’éviter l’assèchement grâce à l'effet de serre sur lequel se base cette technique.

Comment faire un bouturage à l’étouffée ?

La première technique de bouturage qui est celle pratiquée à l'étouffée se fait en été.

Quel est le nécessaire à avoir pour ce type de bouturage ?

Avant le bouturage, vous devez :

  • Préparer deux bouteilles en plastique qui seront transformées plus tard en une petite serre artisanale.
  • Pour le contenu, il vous faudra de la terre de jardin, bien tamisée et du terreau pour le drainage de l’eau.
  • Choisissez le rosier que vous voulez multiplier et qui fera office de bouture.
  • Préparez un seau plein de mélange de terreau et de sable.

Quelles sont les étapes du bouturage à l’étouffée ?

Vous devez procédez comme suit :

  • Prélevez une branche de rosier avec un greffoir.
  • Coupez les feuilles du bas et n’en laissez que quelques-unes (4 départs de feuilles au maximum).
  • Trempez le bout de la branche dans une poudre spéciale de bouturage (qui n’est autre qu’une hormone qui aidera à la croissance du futur rosier).
  • Munissez-vous des 2 bouteilles en plastique. Découpez la 1ere bouteille prés du bouchon, étant donné que cette dernière servira de culot, percez des ronds à sa base pour créer les trous de drainage. Pour la 2eme bouteille, la découpe se fera au contraire à sa base pour s’emboîter avec la 1ere.
  • Prenez le seau afin de préparer le contenu du culot : en prenant 3 pelletés de terre de jardin et 3 autres de terreau et de sable, mélangez bien jusqu’à ce que cela devienne homogène et remplissez la 1ere bouteille de cette préparation après avoir planté le bouchon de la bouteille dans le seau plein de terreau.
  • Plantez la branche dans la terre du culot en l’enfonçant à peu près de 10 cm.
  • Humidifiez la terre avec un peu d’eau sans la détremper.
  • Emboîtez la 2eme bouteille à la 1ere.
  • La serre est enfin prête, vous n’avez qu’à la laisser à l’ombre pendant 1 mois au minimum.
  • Une fois que la racine apparaît, vous pouvez déplacer la bouture où bon vous semble.

Comment faire un bouturage en aération ?

Une autre méthode existe, celle en aération, quand la température est beaucoup plus basse.

De quoi avez-vous besoins ?

Pour cette technique de bouturage il vous suffit simplement de : 

  • Choisir la bouture et de préparer le contenu du pot dans lequel vous planterez votre branche de rosier.

Comment procéder pour ce type de bouturage ?

Bouturer en aération comprend beaucoup moins d’étapes qu’à l’étouffée, les étapes se résument alors au :

  • Prélèvement d’une branche de rosier avec les mêmes critères cités précédemment (Par contre, les feuilles ne sont plus nécessaires).
  • Trempage du bout de la branche dans l’hormone de bouture.
  • Plantage de la branche dans un pot contenant un mélange de terre de jardin et de terreau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.