Extinction de voix : que faire ?

L’extinction de voix ou l’aphonie, est un dysfonctionnement qui touche les cordes vocales. C’est un mal qui arrive fréquemment chez les enfants ou les adultes. Elle peut être d’origine virale ou à force d’utiliser sa voix trop longtemps. Le traitement n’est pas compliqué dans la plus part des cas.

Les causes d’une extinction de voix

L’extinction de voix est une inflammation bénigne, on retrouve parmi ses symptômes la voix cassée ou enrouée qui finit par s’éteindre complètement.

C’est un trouble du timbre de la voix qui survient dans différents cas, on cite :

  • Une utilisation exagérée de la voix. Cela peut arriver par exemple à force d’avoir parlé à voix très haute tout au long de la journée ou encore à force de hurler ou en abusant de la voix pour parler en aiguë.
  • Origine virale, appelée laryngite. C’est des maux tels que le rhume ou la rhinopharyngite.
  • D’autres origines sous forme de lésions bénignes ou des lésions malignes. On peut citer les nodules, surtout chez les femmes, les Kystes et les polypes.

Les tumeurs malignes peuvent aussi en être la cause, en particulier chez les hommes dépassant la 50aine, consommateurs d’alcool et de tabac de façon régulière.

J’ai perdu ma voix… Que faire ?

 L’extinction de voix se traite souvent facilement, à moins que les lésions demeurent, on peut avoir recours au traitement par laser ou une intervention chirurgicale.

Sinon, la meilleure façon de traiter ce mal c’est de s’abstenir de parler le plus possible. Et on dit bien s’abstenir de parler, c’est-à-dire se taire. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le chuchotement ne soulagera en rien l’extinction de voix car on continue d’utiliser les cordes vocales. Toutefois, il est aussi important de boire beaucoup d’eau.

Le traitement peut se faire à l’aide d’herbes et de plantes médicinales ou par des gestes pratiques simples et efficaces. On note :

  • L’humidification du logement. Effectivement, l’air trop sec intensifie les lésions vocales. Pour ce faire, vous pouvez mettre du linge à l’intérieur pour sécher.
  • En été, évitez l’air conditionné. Cependant en hiver, réchauffez-vous le plus possible.
  • Si une toux accompagne votre voix enrouée, prenez un sirop pour toux sèche.
  • Si c’est une laryngite aiguë, prenez des corticoïdes prescrits par votre médecin ou un anti-inflammatoire, ça devrait généralement suffire à vous guérir en quelques jours.

Le Docteur Erkki Bianco, ORL phoniatre a conseillé des huiles essentielles, qui ont un effet anti-infectieux, à inhaler, pour calmer les inflammations. Parmi ces huiles, on note l’huile d’eucalyptus, de lavande, de thym et de menthe. La vapeur d’eau est efficace pour hydrater les cordes vocales.

Dans tous les cas, si vous attrapez une laryngite il faut cesser de s’acharner sur ses cordes vocales. Vous devez parler le moins possible et si vous êtes consommateur de tabac ou d’alcool, cessez-les sans tarder, ils ne feront qu’aggraver l’inflammation.

Pour prévenir l’extinction de voix, chauffez-vous en hiver et surtout par temps sec, et n’abusez pas de l’utilisation de votre voix, laissez-la se reposer et hydratez-vous autant que vous pouvez. En soit ce n’est pas une maladie grave, mais si ça dépasse 8 jours il faut impérativement consulter un médecin spécialiste en ORL, pour une laryngoscopie qui lui permettra de voir l’origine du dysfonctionnement.

Publié le
Catégorisé comme Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *