Phobie de l’eau : que faire ?

La phobie de l'eau est un trouble anxieux, c'est la panique ressentie par un individu en présence de masse d'eau qui est plus ou moins importante. Son explication reste une notion variable, qui peut aller d'une baignoire remplie d'eau à un lac. Cette phobie peut devenir un handicap dans la vie quotidienne, surtout dans la saison estivale, et empêche également la personne de pratiquer des activités sportives nautiques. La peur de l'eau peut prendre différentes formes :

  • la peur de mettre son visage dans l'eau, qui s'accompagne d'une sensation d'étouffement. Elle peut également surgir sous la douche ;
  • la panique quand la personne s'allonge sur le dos, en planche. Elle a inconsciemment peur de ne pas pouvoir se redresser et poser les pieds sur terre ;
  • la persuasion de ne pas pouvoir flotter.

Quelle est l'origine de la phobie de l'eau?

 

Cette phobie est bien fréquente, et touche aussi bien les hommes que les femmes, ainsi que les enfants. Ses origines sont multiples:

  • un traumatisme initial clairement identifié : comme par exemple être poussé brutalement dans une piscine, alors qu'on ne sait pas nager ;
  • des traumatismes à la naissance : comme elle peut aussi provenir de la vie fœtale si la grossesse s'est déroulée avec de nombreux stress ;
  • la culture familiale : les adultes peuvent transmettre leurs craintes de l'eau, avec l’intention de protéger.

Quelles sont les conséquences psychiques et physiques ?

Même lorsqu'ils ne sont pas en contact avec l'eau, les aquaphobes souffrent d'anxiété constante. Ils présentent souvent de multiples troubles :

  • des soucis respiratoires et des crises d'angoisses ;
  • être terrorisé à l'idée d'aller dans l'eau, qui peut même s'aggraver à ne pas prendre de bain ;
  • avoir un handicap lorsqu'il s'agit par exemple de surveiller ses enfants à plage, qui peut créer une sensation de honte et de malaise.

Comment vaincre et traiter la phobie de l'eau ?

Comme toute phobie, cette phobie prive la personne des joies de la vie, et s'accompagne d'un sentiment de culpabilité. Alors elle nécessite une prise en charge bien particulière, sinon elle aura tendance à persister, voire à gagner en intensité au fil du temps.

Il existe diverses manières pour la dépasser :

  • participer à des stages de lutte contre l'aquaphobie qui sont très nombreux, et pratiqués en piscine avec un bon accompagnement et un soutien psychique à la hauteur ;
  • comme tout trouble anxieux, la phobie de l'eau nécessite une consultation avec un un psychiatre ou un psychologue pour analyser la situation. Cette prise en charge a pour objectif de modifier le réflexe de la personne phobique. Elle va préparer la personne à affronter la situation qui causait le trouble et la dépasser ;
  • de petits exercices simples sont envisageables, comme : chercher des objets dans l'eau, se balader sur le port, faire une balade en bateau, plonger la tête dans une bassine remplie d'eau, s'asperger le visage d'eau…etc.
  • s'entourer de personnes de confiance, la famille et les amis peuvent aider à vaincre cette peur, le soutien familial est toujours important ;
  • suivre les conseils des associations spécialisées ;
  • se procurer un maître nageur et devenir autonome ;
  • ne jamais obliger une personne à nager, et surtout pas par surprise.
Publié le
Catégorisé comme Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *