600 000 kilomètres !

Par ascenseur, ça fait une trotte. C’est la distance que, tous ensemble, vous avez parcourue en 8 ans pour monter au Nid et en redescendre. Bien plus qu’il n’en faut pour aller sur la lune !

Le 14 juin 2012, rien n’indiquait que l’on parviendrait à la décrocher. Mais, dès ce premier jour, un formidable succès populaire prouve que l’objectif lune a été atteint. Vos nombreux témoignages, à l’annonce de la fermeture de la tour pour de longues années de travaux, le démontrent : l’oiseau fait partie de la famille nantaise et porte haut ses couleurs.

Aujourd’hui il quitte définitivement le Nid. Malgré l’assouplissement des règles du confinement, pas de dernier verre ni de dernier coup d’œil. Ce serait encore un casse-tête dans une tour, pleine de facéties, où tout aura toujours été plus compliqué qu’en bas. C’est tout le mérite de la formidable équipe de cette œuvre-bar de vous l’avoir dissimulé.

Un grand coup de chapeau à ces jeunes gens sur le pont pendant 2830 jours et autant de nuits jusqu’au 15 mars dernier. Ils avaient prévu de finir en beauté avec une partie des 1176 musicien·nes qui se sont produit·es à 120 mètres de haut. Un pendable virus a en décidé autrement.

A défaut donc de ce baroud d’honneur, leur place est réservée en première sur les épaules de l’oiseau-androgyne dont personne n’aura réussi à dire s’il était cigogne ou héron. Il ou elle aura fait le Voyage à Nantes. Ce n’était donc qu’une escale. Merci à Jean Jullien pour le plan de vol. Merci à chacune et chacun d’entre vous pour vos 2 millions et demi de visites joyeuses et cosmopolites.

Ce fût un grand plaisir de vous avoir là-haut. Ça encourage à continuer de viser la lune.

Eric Warin
Président du Nid

Le Nid

Le Nid

La programmation

La programmation

Jean Jullien

Jean Jullien

Le nid rien que pour votre <br>entreprise ?

Le nid rien que pour votre
entreprise ?

Les horaires

Les horaires

socio_fbsocio_twsocio_inst